Rolex Explorer I réplique 214270 39mm examen

Je sympathise avec ceux qui ont acheté une Rolex Explorer I 214270. Au-delà de ceux qui l’ont « compris » simplement parce qu’ils ont naturellement craqué pour son look superbe, il existe également des clients très réfléchis de l’Explorer I qui ont organisé une foire. peu de recherche avant d’acheter leur première Montres Rolex (ou la suivante). Ils ont examiné Submariner et Submariner Date, ainsi que Oyster Perpetual, les deux collections qui accompagnent l’Explorer I à la fois en termes de prix et de fonctionnalités. Je peux comprendre ceux qui se retrouvent avec l’Explorer I 214270, mais je ne suis néanmoins pas tout à fait sûr que c’est la montre que j’aurais achetée si j’avais acheté une acheter des montres Rolex abordable aujourd’hui.


Il est effroyablement facile de se perdre dans les centaines de pages de forum et de visionnages, ainsi que dans les innombrables minutes de vidéos consacrées à la lutte pour tenter de prendre la meilleure décision pour choisir une Rolex. Vous y trouverez des fans de cyclopes, des ennemis des cas extrêmes, des opposants à la lunette en céramique Cerachrom et des croyants, des prédicateurs de proposition de valeur OP (qui sont Oyster Perpetual for us mortels), des comparateurs de feuillets d’information, etc. Je pourrais rédiger un article entier, ou peut-être un livre entier, avec les difficultés psychologiques auxquelles on est confronté lors de la recherche de la meilleure montre Rolex dans laquelle investir de l’argent durement gagné.
J’ajouterai que, heureusement, la conservation de la valeur est plutôt remarquable avec les montres réplique de montres Rolex en acier ces jours-ci. Par conséquent, même si vous réalisez que votre choix n’est pas le bon choix pour vous, il est fort probable que vous puissiez en sortir sans avoir perdu plus d’un quelques centaines de dollars. Mais le but ici est de vous aider à déterminer si la Rolex Explorer I 214270 est ou non la montre pour vous.
La Rolex Explorer I 214270 est essentiellement un mélange d’Oyster Perpetual 39 et de Submariner «No Date» en ce qui concerne le boîtier, la lunette, le cadran, le bracelet et le mouvement. Cela nous mène clairement au point de départ, à savoir que tant en termes de prix que de fonctionnalités, beaucoup pensent qu’ils obtiendront le meilleur des deux mondes s’ils optent pour l’Explorer I.


Bien qu’il y ait autant de priorités et d’approches que de subtiles différences entre ces trois collections, voici un bref aperçu de la manière dont l’explorateur I s’intègre.


Il a essentiellement le boîtier central monobloc de 39 mm Oystersteel de l’OP avec un profil légèrement plus arrondi que le profil trapézoïdal plat du sous-marinier Oystersteel de 40 mm. La lunette de l’Explorer I est différente: l’opérateur a une lunette en forme de dôme haute-polie, tandis que l’Explorer I a ce que Rolex appelle une lunette «lisse»; il est tout aussi bien poli, mais a une surface plane, plutôt que la lunette convexe de l’OP. Il n’existe de Cerachrom sur l’Explorer I, ce qui signifie que vous obtiendrez au moins quelques tourbillonnements sur votre lunette en acier, mais vous êtes définitivement à l’écart de la peur de la fissure de votre insert. La résistance à l’eau de l’Explorer I est de 100 mètres parfaitement suffisants, contrairement à la cote de 300 mètres du Submariner. Comme vous l’avez sûrement déjà remarqué, cela va être un jeu de compromis.

Laisser un commentaire